Jérôme et Elsa à Dolomieu en Isère

Ferme des Bergeronettes

Partager la fiche producteur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

La ferme en bref

Département

Isère

Nombre de vaches

90

Races

Montbéliardes
Prim Holstein
Jersyaises
Brunes des Alpes

emploi sur la ferme

Emplois
sur la ferme

1 associé
2 salariées

Volume
annuel

809 000 litres

Jérôme 35 ans est éleveur au nord de l’Isère.

Sa femme, Elsa l’a rejoint pour fabriquer des yaourts.

« Nos belles montbéliardes sont nourries par l’alimentation produite essentiellement sur notre exploitation. »

En 1950, le grand-père de Jérôme s’installe avec 20 vaches

En 1970, le grand-père de Jérôme construit une écurie pour 40 vaches

En 1977, René le père de Jérôme s’installe et est rejoint par sa femme Pierrette.

En 2008,  Jérôme devient associé de l’exploitation familiale.

Le troupeau s’accroît de 50 à 88 vaches laitières et la mise aux normes environnementales des bâtiments est réalisée.

2021, une nouvelle page s’ouvre avec le départ à la retraite de René et Pierrette et l’arrivée d’Elsa.

D’où vient le nom de la ferme ?

La bergeronette est une espèce de petit passereau.

Un petit oiseau proche de la mésange qui se déplace en grands groupes denses et qui est très présent sur l’exploitation.

Pâturage dynamique pour une alimentation de qualité

Pour augmenter la quantité et la qualité de l’herbe dans l’alimentation des vaches, Jérôme a augmenté sa surface en herbe et mis en place un système de pâturage tournant. Pour cela il a créé des parcelles de petite taille suffisantes pour nourrir les vaches pour 1 jour et revenir tous les 18-21 jours sur chaque parcelle. Ainsi les vaches se régalent avec de l’herbe toujours à bonne maturité.

10 km de haies pour la biodiversité

10 km de haies bordent les 140 ha de l’exploitation et accueillent les ruches du « miels Peries » pour la production de miel d’acacia.

 

Fabriquer des yaourts fermiers : un projet familial

Elsa a quitté son emploi d’aide à domicile pour se lancer dans la fabrication des yaourts. Un choix dont Jérôme est particulièrement heureux car il permet d’impliquer sa femme sur l’exploitation et de l’associer à sa passion.

Partager cette fiche

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrez d’autres
éleveurs laitiers partenaires

Né d’une seule ferme lance une campagne de financement participatif.

DEVENEZ PARTIE PRENANTE DE CE PROJET PORTEUR DE SENS.

Consultez les détails de l’opération sur WiSEED et contribuez au développement du projet avec nous.